Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Course nature de la Presqu'ile 2022

 

Publié par Running Club le Croisic

Les étangs de St Nazaire ; histoire d'eau

Fin du 19 ème siècle, St Nazaire connait une croissance exponentielle avec la construction et l'exploitation du port ; les besoins en eau deviennent énormes pour la population mais aussi  pour les industries et les machines à vapeur. Au prix d'importants travaux les étangs de la Belle Hautière, Québrais et Guindreff seront aménagés pour capter les eaux d'une nappe souterraine et les eaux de pluie.  Mais les besoins en eau deviendront plus criants que jamais avec l'installation d'une énorme base militaire américaine ; 200 000 soldats y transiteront entre 1917 et 1919 créant une pénurie d'eau potable. En plus de grands travaux de pompage, les Américains creuseront le lac de Bois Joalland dans le secteur de l'Immaculée.

Sous l'étang un village ?  Il est des légendres tenaces et communes à tous les lieux. Là où il y a un château, il y a un souterrain et un trésor y est caché et chaque fois qu'il y a une retenue d'eau, il y a un village englouti....

St Nazaine ne pouvait échapper à l'une de ces légendres et il revient souvent dans la bouche des Nazairiens l'histoire d'un village noyé par les Allemands durant  l'occupation, "les nazis auraient inondé un village nommé l'Epine Blanche".

Dans toute légendre il y a toujours un fond de vérité. En fait, les Allemands n'ont rien à voir avec cette histoire. Ce sont les Nazairiens en créant les étangs de Guindreff et de la Belle Hautiére et les Américains en inondant  le vallon de l'ancienne seigneurie du bois Joalland qui détruiront les quelques fermes présentes dans les zones à inonder. C'est ainsi que disparurent la ferme de Bélaudais, de Bois Joalland, les quelques maisons et la ferme médiévale de Quelmer dont les ruines étaient encore visibles durant l'hiver 1933-34 suite à un été de sécheresse qui avait presque vidé l'étang.   

Quant à l'Epine Blanche, il y a superposition d'histoires dans les mémoires entre la création des étangs et celle de la destruction du village de l'Immaculée durant la seconde guerre mondiale. 

Voilà, les étangs sont toujours là pour notre plus grand plaisir mais maintenant vous les regarderez différemment lors de notre prochaine sortie à Bois Joalland.

 

  

 

  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article