Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Publié par Running Club le Croisic

Alors que la rentrée athlétique pointe le bout de son nez, c’est l’occasion pour chacun d’entre nous de changer sa vieille paire de chaussures de running. Pas facile de s’y retrouver parmi le panel de chaussures proposées sur le marché du running. Par ailleurs, il est essentiel de bien comprendre que la chaussure de running n’est pas un simple accessoire de mode mais bien l’unique interface entre le pied et le sol. Un mauvais chaussage peut donc favoriser et amplifier la présence des troubles statiques et dynamiques du pied, conduisant à court terme à l’apparition de blessures. Il est donc essentiel de ne pas négliger son choix.
Que l’on soit coureur occasionnel ou compétiteur, quelques règles de base sont à respecter afin de trouver chaussure à son pied :Anne-Claire-Dumergue.jpg

→ Le choix de la chaussure doit se faire en fonction du type de terrain (route, trail, piste) et en fonction du niveau de pratique. Le marathonien privilégiera une chaussure légère et dynamique tandis que le coureur occasionnel ira plutôt vers un modèle avec un bon talon postérieur amortissant. (Attention à la vague du minimalisme qui n’est pas adaptée à tous !)
→ Le pied gonflant de près de 5% de son volume pendant l’effort physique, il faudra veiller à bien choisir une pointure supérieure à celle des chaussures de ville. Pour cette raison, il est donc conseillé d’acheter ses chaussures en fin de journée.
→ Privilégier le choix d’une chaussure universelle (avec semelles orthopédiques adaptées à votre posture si besoin).
→  Il faudra s’assurer de l’inexistence de coutures internes facteurs d’apparition de phlyctènes autrement appelées ampoules – véritable cauchemar du coureur à pied-
→  Vérifier la souplesse de la chaussure au niveau de l’avant pied, celle-ci doit se plier entre la moitié et le tiers antérieur afin de permettre la mobilité et le dynamisme lors du déroulé du pas.
→Enfin règle essentielle, il est très important de noter que la durée de vie d’une chaussure de running ne doit pas dépasser les 1000 à 1200km, au-delà les matériaux et amortis ne remplissent plus leur rôle.
→Ne pas hésiter à demander conseil auprès de votre podologue du sport ou des vendeurs en magasins spécialisés.

Par Anne-Claire DUMERGUE Podologue Diplomée d’état

Commenter cet article