Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La course des jonchères

Inscriptions en ligne

 

 

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Publié par Running Club le Croisic

DSCF6135Par un dimanche ensoleillé de mai , le «club des cinq", parti de Guérande en carrosse mobile est arrivé tout guilleret au Loroux Bottereau, bien décidé à en découdre avec les 13 km du parcours. La voix off du GPS nous a conduit à bon port .
Quelle ne fut pas notre surprise en arrivant au point de rassemblement de voir déjà des énergumènes prêt au départ, dossard fixé au sac à dos, bâtons bien en main arpenter d'impatience la prairie  en long et en large .
Trois vagues successives se sont présentées devant le podium pour l'échauffement, dirigé de main de maître par Véronique et Davina, incarnées en la personne d'un beau gentilhomme qui mena tambour battant la séance au rythme de musique latino. Les marcheurs se sont soudain mus en danseurs de Zumba !!
La première vague s'est élancée à l'assaut de la colline, sous les frondaisons, en route pour 18 km. Thierry a disparu sur le chemin qui serpente …...
Le groupe des cinq a accueilli Françoise et a pris la direction opposée, gravissant une petite sente étroite à travers les DSCF6077hautes herbes. En avant pour 13 km , la colonne se met doucement en route ; les Croisicais ferment la marche .
Au fil du parcours, la colonne s'effiloche …. Notre groupe opte pour rester soudé et adopte un rythme régulier. Il n'y a pas d'enjeu de temps, donc nous flânons d'un bon pied et surtout d'un bon œil. Nous cheminons à travers des sous bois, des chemins creux, des coteaux de vignes.
Une halte pour avaler à la hâte  quelques morceaux de pommes et un verre d'eau au beau milieu du pays du muscadet.  N'est-ce pas un comble !  Du haut de la butte de la Roche, nous découvrons la plaine de Nantes dans le lointain, nous embrassons du regard les étangs et les coteaux .
Nous serpentons à travers les ceps noirs aux feuilles vert tendre. Les frêles feuilles s'agitent au gré du souffle d'Eole comme des papillons, tandis que Phoebus et Boré se livrent un combat acharné, l'un tentant de nous réchauffer de ses rayons timides tandis que l'autre nous pique le visage de sa bise glacé.
P1110234Dernière montée jusqu'à la tour au Christ, pour les plus vaillants quelques volées de marches avant de contempler le panorama. Derniers kilomètres avalés, nous arrivons sous les applaudissements réservés au bons derniers heureux de notre ballade, la tête pleines de belles images et contents d'être restés soudés tout au long du parcours.
Notre matinée se termine chez des hôtes charmants autour de ripailles cordiales. Grand merci à ces nobles cœurs pour leur accueil chaleureux.

Viviane

Merci à Liliane et Michel ainsi qu'au Racing Club Nantais pour cette belle organisation.

Commenter cet article