Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La course des jonchères

Inscriptions en ligne

 

 

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Publié par Running Club le Croisic

futuroscope.jpgRéveil matinal pour Jérôme et moi ce dimanche au Futuroscope car il nous faut prendre une navette vers 7H15 pour nous rendre à Poitiers sur la ligne de départ. Le temps est maussade et froid (7°), une petit pluie fine ne nous quittera quasiment pas du parcours pour le plus grand plaisir de Jérôme. Heureusement, nous avons prévu des sacs poubelle pour  nous protéger pendant l’attente du départ. Nous sommes environs 2500 coureurs sur la ligne de départ et vue la configuration du parc et la largeur des routes, c’est de la folie. Pas de départ différés pour le semi et le marathon, pas IMGP1660 (2)-copie-1de sas, tout le monde part en même temps. Le parcours dans Poitiers est très escarpé avec une grosse côte au 2ème kilomètre et beaucoup de relances. Jusqu’au 5eme kilomètre, nous traversons le centre historique en faisant du surplace. En regardant notre montre et les 25’50 ‘’ (11.6km/h) du 5ème km, nous sommes déjà conscients qu’il va être difficile d’atteindre notre objectif et de faire un temps. A la sortie de la ville, nous pouvons enfin courir et commencer à prendre un rythme malgré la grosse et longue montée (+ de 7%) du 7ème kilomètre. Le parcours suit de temps en temps une rivière et traverse les petits villages de la campagne viennoise. Le parcours est très vallonné, jamais de plats que des faux et des descentes. Nous doublons sans cesse, nous avançons bien. Au 15ème kilomètre nous sommes à 12.4km/h de moyenne, nous pensons que l’objectif est encore réalisable mais c’est sans compté sur les 3 derniers kilomètres d’une montée sans fin sur le plateau du Futuroscope. Au 18.5ème km, pendant un petit raidillon, je sens  que je commence à bloquer et que Jérôme a encore de la réserve. Je lui dit de ne pas hésiter à partir s’il le peut, ce qu’il fait. Je le vois s’éloigner tout doucement, je me reprends un peu sur la fin en serrant les dents. Jérôme finira 401ème (126ème V1) en 1.42.13  et moi 48 places derrière lui en 1.43.41 (58ème V2) sur 1468 coureurs à l’arrivée.

Un grand merci à Stéphane L pour la préparation, car même si nous n’avons pas atteint notre objectif temps nous étions bien préparés et avons parcourus les 16 derniers kilomètres à 12.7km/h, ce qui pour nous est très bien surtout vue la configuration du terrain.

IMGP1664--2-.jpgC’était une belle course avec une belle organisation, sauf pour le départ qui était un « foutoir «  sans nom avec 2500 coureurs lancés en même temps sur des routes ou des chemins étroits (3-4mètres) ou des moitiés de route pour laisser l’autre moitié à la circulation. Ce n’est pas possible d’organiser ce genre de course avec un tel départ, c’est très frustrant et pénalisant pour les coureurs. Dommage , car le reste était très bien, le parcours en ligne est agréable et le reste de l’organisation vraiment très bien avec de nombreux bénévoles et de bons ravitaillements.

 

JLA

Commenter cet article