Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La course des jonchères

Inscriptions en ligne

 

 

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Publié par Running Club le Croisic

C'est quoi le cross-country : sur wikipédia on lit cela :A vos marques...

Le cross-country, ou cross, est une épreuve hivernale dont les distances sont plus ou moins longues, de 4 à 12 km, selon les catégories d'âge et le niveau de la compétition.

Le cross-country, pratiqué dans les collèges, permet une détection des grands fondeurs dès leurs jeunes années, les courses jeunes ont donc leur importance dans le système de détection pour l'athlétisme.

Le départ de toutes les courses de cross-country commence par une ligne droite d'environ 100 mètres très large mais qui se referme en « entonnoir » ; le placement est donc très important et il nécessite donc une bonne vitesse de départ, le but de tout coureur sera de se placer à l'avant sans aller trop vite.  Lors d'un départ, les bousculades peuvent être nombreuses, et un bon coureur de cross se placera à l'avant afin de les éviter. Une fois que le chemin s'est resserré, il est très difficile de remonter dans les premières positions.

« L’après-départ » est la période la course qui suit le départ et les premiers cent mètres, lorsque le parcours se resserre. Après un départ rapide, l'après-départ est un moment où les coureurs tentent de prendre leur rythme de course ; rares sont les attaques dans cette partie de course.

Les joies du cross...!Le milieu de course est la partie la plus importante et la plus dure : L'individu est à la fois soumis à une forte souffrance physique et morale. C'est durant cette période qu'il ne faut surtout pas avoir peur d'avoir mal.

La fin de la course est égale au dernier kilomètre : C'est à ce moment où l'individu jette ses dernières forces dans la bataille.

L'arrivée est égale au sprint final, à la dernière ligne droite. À ce moment-là, l'athlète utilise son « finish » pour se départager de ses adversaires.

Noël Bizeul était présent à Saint-Molf. Le maillot du R2C était aux départementaux. Voici le récit de course de Noël.

"Dimanche 6 janvier, c’est le jour des départementaux de cross ; j’ai de la chance, ils se déroulent à ST MOLF près de chez moi.

Je m’y rends 1h00 avant comme à mon habitude, je me gare (très loin de l’aire de départ, mais d’infrastructure prévue et les terrains étaient trop gras pour servir de parking) et je vais chercher mon dossard.

JA quelques minutes du départe me change et je commence à m’échauffer et 15 mn avant le départ, j’ai la joie de voir Thierry B et Stéphane L.G qui sont venus m’encourager, merci à vous deux

Le départ est très large et se resserre au bout de 200 m en entonnoir, donc je choisis de partir relativement vite pour éviter la bousculade. Le terrain est très gras et dès les premiers hectomètres j’ai les pieds trempés. Je continue en essayant d’être le plus régulier possible ; le terrain est vraiment très gras et dans certains passages, nous avons de la boue jusqu’au mollet, un vrai cross diront les puristes, mais pour moi, quelque peu néophyte, pas simple ; juste avant la fin de boucle que nous emprunterons 4 fois, un long faux plat montant, va au fil des tours me faire vraiment mal aux jambes ; je sers les dents et les encouragements de Thierry et de Stéphane, me feront un bien fou.

Je sens que le 3 et le 4ème tour vont être dur et j’ai réduit l’allure ; le terrain très boueux et les faux plats ont fait leur œuvre et ce n’est pas Laurent OLLIVIER qui va me doubler à la fin du 3ème tour, qui va arranger les choses, mais je vais m’accrocher jusqu’au bout.

Enfin le quatrième tour et je sers les dents pour finir, ce sont des championnats départementaux, je dois donner le meilleur de moi pour représenter le club, c’est une motivation supplémentaire.

NoëlDernier virage et voilà c’est fini, je mets un peu de temps à récupérer et je vais retrouver Stéphane et Thierry, qui vont me remettre mon coupe-vent pour ne pas attraper froid. Après avoir fait un brin de toilette dans de grands bacs remplis d’eau froide, je rentre chez moi. Les cross sont finis pour moi cette année mais je vais remettre ça dès la saison prochaine ; finalement même si c’est dur, j’aime ça et c’est une très bonne préparation pour la suite de ma saison."

 


En vétéran Laurent OLIVIER ESCO s'est imposé devant le sociétaire du Racing Club Nantais, KHOUILI Mohammed.

 

Les résultats de la course vétérans

 

       Photos ici !

Commenter cet article