Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Publié par Running Club le Croisic

mtlmarathon2012.jpgPour le grand jour, levée à l'aube afin de prendre des forces pour affronter les 42 kms 195 comme disent les québécois : " pourquoi courir tu n'as qu'à prendre un char t'irais plus vite ". Puis direction le métro pour me rendre au départ. De nombreux participants commencent à arriver, dépôt des sacs dans les bus scolaires puis petite mise en jambe par une marche de 15 minutes afin d'atteindre le Pont Jacques Cartier. Je prend position dans mon corral de départ,  corral 21 temps prévu 4 heures 30. Nous avons une vue magnifique depuis le pont nous permettant de découvrir une première partie de notre épreuve. Ici c'est l'été des Indiens comme ils disent et la température est déjà aux alentours de 28 degrés.

Vers 8 heures 30 coup d’envoi pour le 1er corral :  les élites puis,  s’enchainent les différents départs c'est aux environs de 9 heures 30 que le coup d'envoi de mon corral est donné. Me voilà emportée par la foule direction " L'ile sainte Hélène"  très beau site où il y eu l'exposition universelle en 1967 et où il y reste quelques vestiges: le pavillon des États Unis ( gigantesque dôme géodestique de 20 étages ) et le pavillon de la France. Le lieu est maintenant occupé par un grand parc d'attraction mais pas question de prendre la grande roue. L'ambiance est très conviviale nous commençons à entendre un premier groupe de rocks qui vont se succéder tous le long du marathon  tous les 5 kms ce qui permet de nous donner le rythme.

Le début de parcours est relativement plat,  je prend mes marques et essai de me réguler à une allure de 6 minutes le km  puis, direction le circuit Gilles Villeneuve on pourrait se prendre pour un cours instant pour  une formule 1 mais,  nous en sommes qu'au 5ème kms. Nous quittons l'ile au 11ème kilomètres en direction du vieux Montréal  ses anciens quartiers et son port, passage devant l'hôtel de ville de Montréal pour nous faire un clin d’œil sur l'arrivée car c'est l'édifice qui figure sur la médaille du marathon ". les difficultés commencent : beaucoup de faux plats et des côtes et la chaleur s'accentue nous atteignons plus de 30 degrés. Je maintiens mon rythme jusqu'au 21ème kms à l'endroit ou le marathon bifurque laissant le plaisir au semi marathonien d'apprécier leur arrivée un cours instant je regrette de ne pas pouvoir faire partie des leurs.

MARATHON 7 (2)Au 25ème kilomètres " LE MUR " coup de chaud, crampe au mollet et hypoglycémie. les ravitaillements en boisson étaient tous les 5 kms je me suis bien hydratée mais je manquais de sucre. Ici, ils ne servent que des boissons glucosés ou des gels hyper sucrés mais je ne peux pas en prendre car je ne les supportent pas, je rêvais de sucre, figues, raisins ou abricots secs mais rien, juste une demi banane au 15ème kms et une demi banane au 25ème. Je ne savais pas ce que signifiait prendre le mur mais là j'ai su..... Heureusement qu'une québécoise m'a vu défaillir et m'a donner des bonbons.

On attaquait l'avenue Saint Joseph la plus longue du marathon puisque nous la prenons à l'aller et au retour soit du 23eme au 41eme kilomètres. L'avenue me paraissait interminable mais trop tard pour abandonner alors pas question de craquer, heureusement que les québécois sont chaleureux et très encourageants et qu'ils nous criaient en continue : "lâche pas, t'es capable"  Fin de l'avenue Saint Joseph je tiens le bon bout kms 41 . Me voilà enfin sur la dernière ligne droite je vois enfin  le Parc Jean Lafontaine (lieu d'arrivée). Je passe la ligne d'arrivée en 4 heures 31 minutes et 6 secondes pas mécontente de l'avoir fini intacte vu le nombre de participants qui ont défaillis : crampes, malaises, chutes, déshydratation, etc. Je m'en sort pas trop mal juste une démarche de cow boy mais ici ça ne les choquent pas....

Un groupe québécois entonne des airs de rock à l'arrivée ce  qui me donne  plutôt envie de danser et d'oublier mes douleurs et de rejoindre  mes deux fidèles supporters ma cousine et son mari.

MARATHON-4--2-.jpgTrès beau marathon me permettant de faire une très belle visite de Montréal malgré une très grosse chaleur mais de toute façon,  je ne m'étais pas entrainer pour le faire en raquette alors ....

Très bonne organisation et très bonne ambiance .

Merci aux caribous

Isa

Temps réalisés pucé : 4 heures 31 minutes 06

Arrivée : 1971ème/ 3559 arrivants
              435ème sur 974 féminine
              76ème sur 166 de ma catégorie

Commenter cet article