Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Publié par Running Club le Croisic

Avant tout, un petit retour; j'ai gagné un dossard pour le raid du golfe et étant donné le peu de temps restant (à peine 5 semaines) j'ai donc choisi le trail 56; compte tenu de mon passé sur l'ultra, je dois être à 23 courses au dela du marathon, ça va le faire facilement , premier erreur

Le plan d'entrainement comprends 5 semaines donc très court et je ne suis pas habitué au trail et je prévois donc 3 sorties longues, avec mon foncier ça va aller , deuxième erreur

Le plan se passe bien mais je dois faire l'impasse sur mon trail de préparation 34 kms, suite à un rhume, ou peut être un coup de mou, troisième erreur

Ca y est c'est fini, le plan est bâclé mais déjà je sens que je vais être léger mais j'ai gagné ce dossard et je tiens à l'honorer
D70pwiyXxrtAzXHUMALMmQ.jpg
Samedi 9h00, je pars de chez moi et j'arrive sur place après la galère du parking vers 10h30; le temps de prendre mon dossard, le billet pour la navette et nous voila parti pour LE BONO, lieu du départ
J'ai mangé un jambon beurre dans le bus, bonne chose.

Après 1H30 d'attente, nous voila parti dans une bonne ambiance; j'ai décidé de parti a 10 km/h de moyenne, ça je n'arriverais jamais à le faire; durant quelques kilomètres, nous allons marché tous les 500 mètres, voir moins car avec la foule et le parcours quelque fois serré, ça bouchonne rapidement
Quand je peux courir ça va, je me sens bien, ce serait dommage au bout de 5 km.
J'ai mon camel bag plein et arrivé au premier ravitaillement je ne m’arrête que pour me mouiller le buff. Le second devrait être au 17ème kilomètre, j'ai ce qu'il faut pour y aller; quatrième erreur, il est plus loin et je vais être en panne sèche d'eau deux kilomètres avant le second ravitaillement.
Arrivé à second arrêt, je fais enfin le plein, je bois un verre de coca et je mange quelques morceaux de chocolat et je repars. J'arrive à la moitié de la course et j'ai déjà des douleurs au niveau des cuisses, je sens que la fin va être rude et le manque de sorties longues se fait sentir. Je continue malgré tout avec la même technique, course et marche sur toutes les montées. Je vois bien que ma moyenne baisse inexorablement mais je ne vise qu'une chose, c'est finir. Je suis parti sur des bases d'environ 6H15, je finirais loin du compte. Nouveau ravitaillement au alentour du 30ème (ma mémoire fait défaut), nouveau plein, il était temps que j'arrête et le soleil est vraiment omniprésent et il tape bien, et peu d'air pour nous rafraichir. Je pense souvent à ceux qui font le 177 kms que je double de temps en temps, ce qu'ils font est énorme.
Je continue à mon rythme, toujours baissant, les parties marchées devenant de plus en plus longue, mais au moins j'avance. Tous mes arrêts au ravitaillement se font très rapides, je dois continuer à avancer, le temps passe et je vise maintenant au minimum 7H00 mais le plus important est de finir, mais je sais que je vais finir.
Le dernier ravitaillement est au 42ème kilomètre et je sais que la fin est proche, mais si je vais encore passé du temps sur ce parcours; je double un concurrent, il me redouble quelques kilomètres plus loin, les positions sont quasiment figées à ce moment. Le parcours est sympa et c'est sans aucun doute un bon endroit pour passer des vacances ou faire des randonnées (mais pas en courant)
Nous approchons de Vannes, ça sent bon l'écurie mais je n'oublie pas de me ravitailler toujours tous les 15 minutes , voir plus quand je dois marcher. J'ai bien géré cette partie (l'alimentation), même s'il m'a manqué sans doute un peu de sucre. Je n'ai pris que de l'eau avec un peu de sirop au début, des pompotes et du saucisson; j'ai mangé deux tranches de fromages et un peu de chocolat et voila, aucun gel ou autre produits énergétiques, peut être une autre erreur la cinquième.
Nous arrivons sur la dernière ligne droite (enfin elle fait environ 2.5 kms tout de même) et je vais accélérer légèrement et surtout uniquement courir. Je ne veux plus marcher, je veux finir au plus vite et je vais franchir la ligne d'arrivée yeees en 7H16 bof.
Je vais m'allonger sur l'herbe pour récupérer un peu avec un verre de coca, la bière je n'en ai aucune envie et je vais manger un peu mal rien ne passe. Je n'ai qu'une envie, aller prendre une douche et me reposer.
Je rentre à l'hotel, je prends une douche, un passage express au KFC et je vais me coucher.

Un petit bilan : pour faire court, j'ai joué et j'ai perdu. J'ai pris ce trail trop à la légère, c'est bien la première fois, et je l'ai payé cash. Je suis pourtant partisan des plans bien faits et des courses bien préparées, mais c'est tout ce que je n'ai pas fait. Bien sur je l'ai fini, mais le plaisir il était ou, honnêtement je n'en ai pas pris tant que ça.
Mais le moral est bon et j'ai envie de recommencer, pas forcément celui, pas forcément aussi long, mais après un peu de repos je vais repartir.
Quand je vois mon classement 403ème sur 1260 partants je me dis qu'il y en a qui ont du en baver plus que moi et je pense que le temps y est pour quelque chose; on l'attends depuis longtemps ce temps mais il arrive le mauvais jour.
Avec le recul et un peu de temps pour digérer, je suis fier de moi malgré tout, j’ai été au bout de moi-même, je n’ai rien lâché et je l’ai fini et surtout prêt à repartir.

 

Noël

 

Les résultats du trail 56 2013

Commenter cet article

courir17 03/07/2013 22:32

super compte rendu et félicitation